Occlusion Intestinale

Quels sont les symptômes d’une occlusion intestinale ?

L’occlusion intestinale est définie cliniquement par 4 symptômes : vomissements /  météorisme abdominal (gros ventre tendu) / douleurs abdominales / arrêt des matières et des gazs.

Les causes de l’occlusion intestinale sont variées. Elle peut concerner le grêle ou le côlon.

On peut citer comme étiologies les plus fréquentes : les occlusions du grêle sur bride, les occlusions sur volvulus du grêle, les occlusions du grêle au sein d’une hernie ombilicale ou inguinale, les occlusions intestinales sur hernie interne, les occlusions du colon liées à une tumeur colique ou rectale.

  • Généralement, une occlusion intestinale est liée à une précédente chirurgie ; il s’agit alors d’une occlusion sur bride, c’est-à-dire d’une occlusion de l’intestin grêle sur une bride post opératoire.

Si le patient ne présente pas de signe de gravité au scanner abdomino-pelvien réalisé en urgence, un traitement médical peut être tenté. Le patient est hospitalisé, des perfusions sont débutées. Une sonde naso gastrique est posée afin d’aspirer les liquides digestifs. Une surveillance clinico biologique est menée. Si l’état clinique s’améliore, c’est-à-dire si le patient reprend un transit avec gaz et selles, la sonde est retirée et l’alimentation reprise de manière progressive.

 

Quelles sont les étapes d’une chirurgie en cas d’occlusion intestinale ?

Si le scanner montre des signes de gravité (signes de souffrance digestive), que les douleurs abdominales sont très intenses et la prise de sang perturbée, une intervention chirurgicale est réalisée en urgence par le chirurgien digestif de garde. Elle consiste en une coelioscopie ou une laparotomie en fonction des données du scanner. Le plus souvent, l’intestin peut être remis en place avant que les lésions ne soient irréversibles. Parfois, le chirurgien est obligé de sectionner une partie de l’intestin trop abîmé pour être conservé. Une stomie (anus artificiel ou poche) est alors réalisée.

  • L’intestin grêle peut également se tordre sur lui-même, il s’agit d’un volvulus. De la même manière, l’attitude thérapeutique dépendra des données du scanner, de la biologie et de l’état clinique du patient. Un traitement médical peut être tenté puis secondairement un traitement chirurgical en cas de mauvaise évolution.
  • Une hernie ombilicale ou inguinale, connue par le patient ou non, peut se compliquer d’une occlusion intestinale. Il s’agit alors d’une hernie étranglée. Il s’agit d’une urgence chirurgicale. Le chirurgien digestif de garde au Médipôle de Lyon réalisera une intervention en urgence afin de libérer rapidement le segment d’intestin coincé.
  • Les occlusions intestinales sur hernie interne sont moins courantes. Il s’agit d’un passage d’une ou plusieurs anses intestinales dans un orifice naturel de la cavité abdominale. Le traitement est le plus souvent chirurgical.
  • En cas de cancer avancé du rectum ou du colon, certains patients consultent aux urgences sans avoir connaissance de cet état cancéreux. L’épisode d’occlusion révèlent le cancer. Une stomie de décharge, c’est-à-dire situé en amont de la tumeur est parfois nécessaire afin de traiter l’occlusion et de poursuivre le bilan du cancer.

Chaque patient qui arrive aux urgences du Médipôle pour suspicion d’occlusion intestinale bénéficiera d’un scanner abdominal et d’une prise de sang. Un des chirurgiens digestifs du groupe UCGT viendra aux urgences pour examiner le patient et convenir d’une prise en charge bien spécifique.

Trouvons ensemble ce que vous recherchez !